Dieu et le Roy


Citations et considérations diverses sur la Chrétienté et la Royauté en France

"L'ennui de l'élection, c'est qu'on élit les gens qui ont les qualités nécessaires pour se faire élire, lesquelles sont généralement complètement opposées à celles dont on a besoin pour gouverner."

"Le nom de tradition ne veut pas dire la transmission de n'importe quoi. C'est la transmission du beau et du vrai. Le nom de révolution ne veut pas dire brusque changement quel qu'il soit. Il signifie quelque chose comme cela, et, de plus, autre chose "

"Je pense aujourd'hui plus que jamais que vous devriez utiliser le beau talent que Dieu vous a donné pour Sa plus grande gloire. Tout ce que vous avez, tout ce que vous êtes, tout ce que vous pouvez devenir et faire que ce soit pour LUI, et pour LUI seul"

"Il [Le Roy] n'est pas né pour lui-même, mais pour moi et son peuple"

"Je puis être triste de voir un grand parti, qu'il soit socialiste ou libéral, décevoir, dans la peur qu'il a de devoir un jour trancher avec des équivoques, d'un bord ou de l'autre, qui ont semblé faire sa grandeur, mais qui l'ont vidé de sa capacit"

"L'idée aristocratique exige la domination réelle des meilleurs ; la démocratie, la domination formelle de tous... Tout ordre vital est hiérarchique, il a son aristocratie. Seul un amas de décombres n'est pas hiérarchisé et aucune qualité aristocra"

"Je ne me souviens plus des noms des chefs politiques du moment. Je les ai oubliés, volontairement […]. Je ne me souviens que des visages. L'injure, l'ambition, la mauvaise foi, l'outrecuidance, le mépris des autres, la haine s'y lisaient à livre ouve"

"Il y a deux formes de racisme. L'une consiste à éliminer les races qui ne sont pas la sienne. L'autre à éliminer les races, la sienne comprise en les mélangeant."

"Remettre la décision des questions les plus graves aux foules, nécessairement inintelligentes et passionnées, n'est-ce pas se livrer au hasard et courir volontairement à l'abîme ? Oui, le suffrage universel mériterait plutôt le nom de folie un"

"Ce n'est pas un malheur que de devenir roi de France. Ce n'est pas un bonheur non plus. Peut-être est-ce un honneur, un devoir, une charge, une mission, mais cela n'a plus d'importance. Le roi est roi, comme l'eau est l'eau, comme le feu est le feu."